Interview Agence Opaline


A découvrir / jeudi, février 16th, 2017

Hey les Loulous !!

Saviez vous que 22% des demandes en mariage se font le jour de la Saint-Valentin ? Alors ? Avez-vous enfin la belle bague de vos rêves ? Si oui, j’ai aujourd’hui l’article qu’il vous faut ! Si ce n’est pas le cas j’ai quand même l’article qu’il vous faut mais pour vous faire rêver et voyager en même temps.

J’ai la chance de connaître une jeune femme qui a su se battre pour réaliser son rêve, elle s’appelle Amandine Taravellier, elle est wedding-planner. J’ai voulu l’interviewer car je sais de quoi elle est capable et elle mérite qu’on parle d’elle. C’est une femme pétillante, souriante, généreuse, drôle et incroyablement forte !

Elle a accepté de répondre à mes questions et c’est avec un immense plaisir que je vous présente l’interview de l’Agence Opaline :

Les idées de Loïse – Interview Amandine

Bonjour Amandine, Pour les personnes qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Amandine, je vais avoir 34 ans, je suis mariée et j’ai deux enfants.

Je suis wedding-planner spécialisée dans les mariages aux USA et totalement passionnée par ce que je fais.

 

 

Qu’est ce qu’une wedding-planner ?

C’est un métier qui se développe très vite et les gens n’ont pas forcément la véritable image d’une wedding-planner.

On organise les mariages en partant de ce que les futurs mariés souhaitent et de leur budget. On leur dit ce qui est réalisable ou non. On leur permet d’avoir des préparatifs plus sereins. Notre rôle est de réaliser leur mariage, on prend aussi le stress à leur place, on créé un lien avec eux pour qu’ils puissent lâcher prise en nous confiant leur mariage.

On est organisatrice, puis confidente, puis médiatrice (il faut parfois convaincre les proches pour la décoration ou autre…), puis coach (une mariée peut nous appeler paniquée, nous sommes là pour la rassurer)

C’est un métier où nous sommes beaucoup de chose en même temps.

Photo by Studiohuit

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai toujours voulu faire ce métier mais quand j’ai voulu commencer il y a quelques années, ce n’était pas très en vogue comme ça peut l’être actuellement et il n’y avait pas de cursus scolaire particulier. Avant de me lancer j’ai donc eu mon premier garçon et l’envie étant encore bien présente, j’ai sauté le pas.  Ma première année a consisté à me faire connaître en développant mon réseau, rencontrer d’autres professionnels.

Avec le recul, c’était mieux comme ça, car j’ai pu apprendre comment les autres fonctionnaient, comment je devais travailler, j’ai appris les codes du monde du mariage. C’est un métier qui se développe de plus en plus. On ne peut pas arriver comme ça, il faut avoir une certaine étique de travail, des valeurs et du respect pour les gens qui sont déjà là depuis longtemps. Il faut développer son idée, sa personnalité. J’ai rencontré des gens supers qui m’ont permis de prendre en expérience et en maturité aussi.

J’ai développé mon activité des mariages en France et un jour j’ai eu l’opportunité de faire des mariages aux Etat-Unis.

Pourquoi avoir choisi les Etats-Unis en particulier ?

C’est un pays qui m’a toujours attiré, je n’ai pas de raison particulière, je ne pourrais pas l’expliquer, c’est en moi. Je respire Etats-Unis, je mange Etats-Unis, je dors Etats-Unis…

Lorsque je me suis lancée dans les mariages, j’avais mon blog et j’interviewais des couples mariés ou pacsés. Une dame m’a contacté un jour pour faire un article sur son mariage qui s’est passé à Time Square. A la suite de ça, j’ai eu des demandes de couple qui voulait se marier à New-York. A l’époque je ne parlais pas anglais, je ne connaissais pas du tout les Etats-Unis, je n’y avais jamais mis les pieds et c’était beaucoup trop grandiose pour que j’arrive à faire quelque chose là-bas !

Au bout d’un moment , j’ai eu tellement de demande que j’ai commencé a faire des recherches sur les lois, j’ai appris la culture américaine et leur façon de voir les choses. J’ai beaucoup travaillé et j’étais très motivée, je ne voulais pas avoir de regret et je me suis dit « si ça marche tant mieux, sinon, j’aurais essayé »… Et ça a marché.

Photo by Studiohuit

♥  As-tu pris des cours d’anglais ou suivi des formations spécialisées par la suite ?

Au départ, je n’ai pas pris de cours d’anglais, j’y suis allée avec mon petit dictionnaire. A force d’écrire en anglais et de recevoir des réponses, j’ai constaté que les mêmes expressions revenaient régulièrement. J’ai fini par prendre des cours l’année dernière.

J’ai fini par suivre une formation spécialisée car on arrive avec nos idées et notre envie de bien faire, de bien travailler, mais ça ne suffit pas. On a beau être bien organisée ou passionnée, il faut aussi avoir une formation qui nous permet de se créer un réseau, d’être plus professionnel. Ça m’a permis d’apprendre plein de chose sur l’éthique du travail, la façon de communiquer et de travailler avec les gens, que ce soit les mariés ou les prestataires.

(Pour découvrir la formation cliquer ici !!)

Parmi les mariages que tu as organisé, y a t-il un souvenir en particulier qui t’a marqué ?

Le premier mariage à New-York. C’était aussi mon premier voyage là-bas. Je suis arrivée avant le mariage pour l’organisation et la partie administrative afin d’aider le couple a faire les démarches. Je suis allée en repérage des lieux, à la découverte de la ville, sans réaliser ce que j’étais en train de faire.

Le jour du mariage, j’ai pris chaque moment qui venait, je ne voulais pas anticiper. J’ai eu la chance d’avoir un couple super mignon qui est venu se préparer là où je résidais, j’ai donc profité de chaque moment avec eux. Nous étions une équipe avec la photographe, le vidéaste et nous étions en cohésion total. Partager ce moment tous ensemble était génial.

A la cérémonie, j’étais témoin, j’ai donc fait un petit discours, et là, au moment où ils se sont dit « oui », où ils se sont embrassés, lorsque l’officiante les a déclaré mari et femme par l’état de New-York, la chanson « Empire state of mine » de Alicia Keys a démarré. A ce moment là, j’ai pris la claque de ma vie. Je voyais ce couple, les building autour, j’entendais la chanson et je me suis mise à pleurer en me disant « Wouah, je l’ai fait ». C’était la concrétisation, c’était génial.

Après ça, on était à Central Park pour les photos et il s’est mis à pleuvoir. La photographe a eu la super idée d’aller au Museum d’histoire naturel de New-York et on a demandé si il était possible de faire les photos dans le hall d’entrée. Ils ont dit oui et ont fait sortir tout le monde pour nous laisser la place pendant 5 minutes.

Nous avons aussi fait des photos à Grand Central Station, une des plus grande gare du monde. Un groupe de jeune a commencé à applaudir les mariés, et tout le reste de la gare a suivi. Même encore aujourd’hui j’en suis toute émue.

 

Photos by Studiohuit

Que dire aux futurs mariés qui hésitent à se marier à l’étranger ?

Le mariage est en soit une aventure palpitante, se marier avec la personne qu’on aime c’est quelque chose d’extraordinaire, mais quand on a la possibilité de le faire dans un autre pays comme les Etats-Unis, là où tout est possible, c’est juste grandiose !

 

Comment fait-on appel à toi ?

On peut me contacter par mon site internet ou par e-mail. Les gens me parlent généralement de ce qu’ils veulent, de la date choisie, ils me parlent d’eux… Moi ça me donne une idée des prestataires que je peux sélectionner. On peut aussi me contacter par téléphone.

 

Dans tes précédentes interviews, y a t-il un sujet non abordé dont tu aurais voulu parler ? 

J’ai remarqué que dans les interviews on parle beaucoup du métier de wedding-planner ou des Etats-Unis, mais on ne parle jamais de moi. Ce n’est pas pour être narcissique mais tout simplement parce que les gens ne connaissent que très peu de choses personnelles sur moi et je suis  étonnée de l’image positive que je renvoie.

J’aimerais dire aussi au gens qu’on a tous notre chemin de vie, notre parcours qui est pour chacun très différent. Si moi j’y suis arrivée, alors les autres peuvent aussi le faire. Il faut juste être bien entouré comme j’ai pu l’être, avoir des amis qui te motivent, qui te montrent le bon coté des choses et de ta personnalité, avoir un mari qui te soutient et enfin, être bien formé. Il faut savoir mettre son mental de coté et lorsqu’on entend cette petite voix qui te dis « Je ne vais pas y a arriver », tu le fais quand même et tu fonces.

Photo by Studiohuit

Voila, je vous l’avais dit, cette fille est extraordinaire ! J’ai cette chance de l’avoir vu évoluer et je peux vous dire qu’elle peut vraiment être fière d’elle ! Elle réalise le rêve des gens amoureux, elle les fait voyager et vivre des moments magiques. Elle organise la plus belle journée d’un couple et en plus elle le fait dans des endroits fabuleux ! Je crois que c’est une bonne fée ! Vous n’êtes pas d’accord avec moi ?

Si vous voulez en savoir plus sur elle, je vous invite à visiter son site Internet et sa page Facebook.

Et si vous aussi vous adorez les photos, je vous invite à découvrir la photographe Studiohuit en cliquant ici ou encore ici !

J’espère que cet article vous a plu autant que j’ai aimé le préparer ! On se retrouve très vite !

Plein d’amour ♥

 

3 réponses à « Interview Agence Opaline »

  1. rien n’est impossible!Amandine en est la preuve! Je lui ai déjà dit, elle est un exemple à suivre… motivée, persevérante et pleine de vie! c’est une bonne fée oui elle est magique

  2. bravo Amandine, je t’ai connu si jeune, quel chemin parcouru depuis !!! c’est fulgurant ! je suis très fière lorsque je vois des jeunes comme toi qui se sont accrochés et battus pour devenir ce qu’ils sont ; c’est une vraie réussite ;
    continue, tu es géniale ;

  3. J’ai rencontré Amandine il y a déjà 2 ans et j’ai surtout rencontré une personne formidable, passionnée, sincère, entière !! Amandine est une battante elle ne baisse pas les bras et arrive toujours à trouver des solutions, elle est est pleine de ressources !
    En plus d’être une professionnelle passionnée par son métier elle est aussi une amie exceptionnelle. Toujours la pour ces couples, ses amies, sa famille !
    Si je n’avais qu’un mot à dire : courageuse ! Pour tout ce qu’elle a accomplie depuis son début en tant que wedding-planer. Bravo Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*